Congé individuel de formation (CIF)

Pris à l’initiative du salarié, le congé individuel de formation (CIF) lui permet de s’absenter de son poste afin de suivre une formation pour se qualifier, évoluer ou se reconvertir. Le contrat de travail n’est pas rompu mais suspendu et le salarié perçoit la quasi-totalité ou la totalité de sa rémunération grâce à la prise en charge du Fonds de gestion des congés individuels de formation (Fongecif).

L’employeur ne peut pas refuser l’autorisation d’absence si le salarié remplit les conditions d’ouverture du droit au CIF (ancienneté, délai de franchise) et s’il a respecté  la procédure de demande d'autorisation d'absence.

Il peut uniquement reporter la date de départ en CIF

  • si ce congé est préjudiciable à la production et à la bonne marche de l'entreprise,
  • si plusieurs salariés en formation sont simultanément absents.

L’employeur doit

  • laisser le salarié assister à la formation, lui avancer son salaire sur la base de la prise en charge du Fongecif et à l’issue du CIF, le réintégrer à son poste ou à un poste équivalent,
  • être remboursé par le Fongecif de la rémunération du salarié en CIF, (entre 80% et 100% du salaire habituel), des charges sociales patronales et salariales, etc.

Pour plus d’informations sur ce dispositif, contactez votre chargé(e) de mission régional(e) ou votre assistante administrative dédiée.

Pour plus de simplicité, connectez-vous à votre espace adhérent CGM Net :
  -saisissez vos demandes de prise en charge ;
  -saisissez votre bordereau de versement ;
  -accédez directement aux reçus libératoires…